AutoScout24

Flamatt, 7 juillet 2020

Selon une enquête, la crainte liée aux transports en commun renforce le désir de posséder une voiture

Malgré le coronavirus, les Suisses continueront à acheter des voitures. Certains reportent leur projet ou préfèrent opter pour un leasing au lieu d’un achat en raison de la situation actuelle. D’autres encore n’envisage d’acheter une voiture que depuis la crise du coronavirus. Selon une enquête représentative menée par AutoScout24, l’une des raisons les plus souvent citées est que les gens souhaitent éviter les transports en commun et le contact avec d’autres personnes.

Se déplacer en voiture a toujours été un besoin important en Suisse, même si le réseau de transports publics du pays est l’un des plus denses au monde. Beaucoup de choses ont changé ces derniers mois en raison du coronavirus. Nombreux sont ceux qui se voient confrontés à une situation financière nouvelle et prennent donc des décisions de vie différentes de celles d’avant la crise. AutoScout24, la plus grande plateforme en ligne pour les véhicules en Suisse, souhaitait savoir si les besoins des Suisses en matière d’achat de voitures avaient changé pendant la crise du coronavirus. Une enquête représentative a ainsi été menée par l’institut d’études de marché intervista au nom d’Autoscout24.

Des achats de voitures toujours prévus malgré le coronavirus

16 % des personnes interrogées ont déclaré prévoir d’acheter une voiture en 2020. Parmi elles, près d’une sur sept reporte ses projets en raison de la crise du coronavirus. Les motifs les plus souvent invoqués sont l’évolution de la situation financière et l’avenir professionnel actuellement incertain. Fait intéressant : le projet d’achat d’une voiture n’est pas fondamentalement rejeté, près de la moitié de ces personnes envisagent en effet de reprendre leur projet dans un an. « Cette constatation coïncide avec nos données recueillies par le passé », déclare Pierre-Alain Regali, Managing Director d’AutoScout24. « Les gens achètent souvent une voiture parce que leur contexte de vie change. Dans de telles situations, il est important qu’ils trouvent rapidement et facilement sur notre plateforme l'offre qui répond le mieux à leurs besoins », poursuit-il. Ainsi, de futurs parents auront par exemple besoin d’un plus grand véhicule en l’espace de quelques mois, tandis qu’une personne qui doit soudainement faire face à des difficultés financières recherchera une voiture plus abordable. 

Éviter le contact avec les autres en ayant sa propre voiture

8 % des personnes qui envisagent actuellement d’acheter un véhicule ont déclaré n’avoir cette intention que depuis la crise du coronavirus. Selon l’enquête représentative, l’intention d’acheter une voiture chez les personnes qui n’en possèdent pas encore est comparativement plus susceptible d’être le résultat de la crise du coronavirus. L’une des raisons les plus souvent citées pour justifier le projet d’achat d’une voiture est l’intention d’éviter les transports en commun et le contact avec d’autres passagers. Une autre raison fréquemment évoquée concerne la période de confinement durant laquelle on disposait de plus de temps pour planifier l’achat d’une voiture. « Ces déclarations se reflètent également dans le nombre de nos utilisateurs. Depuis la levée de l’état d’urgence et le retour de la fréquentation des lieux publics, le nombre de nos utilisateurs a également de nouveau augmenté. Les gens semblent avoir réfléchi à leur achat pendant la période de confinement et redeviennent actifs avec des recherches et des achats concrets », poursuit Pierre-Alain Regali.

L’achat toujours préféré au leasing

L’étude d’AutoScout24 révèle que les intentions relatives au type de financement (leasing ou achat) sont restées inchangées pour la grande majorité des personnes interrogées malgré la situation liée au coronavirus. Environ deux fois plus de personnes ont l’intention d’acheter une voiture plutôt que d’opter pour un leasing. Certains ont cependant changé leur intention : près d’une personne sur dix indique vouloir recourir à un leasing alors qu’elle planifiait l’achat d’une voiture avant l’apparition du coronavirus.

Pierre-Alain Regali ajoute : « Les résultats de l’enquête montrent clairement que malgré la situation liée au COVID-19, les gens souhaitent toujours acheter des voitures, même s’ils reportent ce projet à une date ultérieure ou qu’ils ont recours à une autre forme de financement. La mobilité individuelle reste une priorité en Suisse, raison pour laquelle nous nous devons de proposer une large gamme de véhicules, de solutions de financement et de possibilités d’achat, aujourd’hui comme demain. En ce sens, AutoScout24 présente une large gamme de véhicules dans toutes les catégories de prix, dans le secteur des véhicules d’occasion comme dans celui du neuf, expose les solutions de financement avec sa plateforme partenaire FinanceScout24 et travaille sans relâche afin de développer de nouvelles solutions dans le domaine du commerce de véhicules en ligne. »

 

Base de données
Ces informations proviennent de deux études représentatives réalisées par l’institut d’études de marché intervista entre le 4 et le 16 juin 2020 à la demande d’AutoScout24. Les données ont été recueillies au moyen d’une enquête en ligne dans le panel d’accès en ligne intervista. Dans le cadre de cette enquête, 1 003 personnes ont été interrogées pour déterminer les proportions au sein de la population et 511 personnes âgées de 18 à 79 ans et ayant l’intention d’acheter une voiture en 2020 en Suisse alémanique et Suisse romande. Remarque : vous retrouverez tous les détails dans le document en annexe.