ImmoScout24

Flamatt, le 2 avril 2019

Le début du printemps s’accompagne de loyers en légère hausse

Swiss Real Estate Offer Index

Le mois de mars est à l’origine de loyers plus élevés pour la première fois depuis le début de l’année. Les loyers proposés ont progressé de 0,6% le mois dernier. C’est ce que révèlent les chiffres actuels du Swiss Real Estate Offer Index. Les appartements en copropriété sont eux aussi devenus légèrement plus chers (+0,4%). Les maisons individuelles n’enregistrent en revanche aucune variation de prix.

undefined

Le début du printemps s’accompagne de températures plus clémentes mais aussi de loyers en légère hausse. Avec une progression de 0,6%, les loyers proposés en Suisse se sont à nouveau renchéris pour la première fois depuis le début de l’année. Un appartement de 100 mètres carré coûte actuellement environ 2152 francs par mois. C’est ce que révèle le Swiss Real Estate Offer Index, relevé conjointement par ImmoScout24 et l’entreprise de conseil immobilier CIFI SA. Bien que les loyers aient légèrement augmenté en mars, la situation des personnes recherchant un appartement ne s’est pas sensiblement aggravée. Les loyers proposés sont en effet restés globalement constants cette année. Une comparaison directe avec l’année précédente révèle même une forte baisse de 1,5%.

En fonction de la région, l’évolution des loyers affiche comme à l’accoutumée des disparités par rapport aux valeurs moyennes suisses. Les loyers proposés en Suisse centrale et dans la région de Zurich ont ainsi progressé bien plus (+1,3% et +1,1% respectivement) qu’en Suisse orientale (+0,4%) et dans la région lémanique (+0,3%). A contrario, les loyers ont fortement baissé au Tessin (-1,7%).

Malgré ces mouvements de court terme, les personnes à la recherche d’un appartement peuvent s’attendre à des loyers constants, voire en baisse, hors des centres-villes ces prochains mois. «Bien que de nombreuses régions souffrent d’un taux de vacance accru et donc d’une offre surabondante, l’attractivité de l’immobilier par rapport aux autres investissements ne se dément pas», affirme Martin Waeber, le directeur d’ImmoScout24, pour commenter la situation actuelle. Comme le montrent les récentes décisions d’importantes banques centrales, les taux de base se maintiennent à un niveau bas, voire en territoire négatif en Suisse. «Cela signifie que les investisseurs ont du mal à gagner de l’argent sur de nombreux placements traditionnels», déclare Waeber. Les immeubles locatifs continuent de générer des rendements considérables en comparaison. La demande accrue exprimée par les investisseurs anime la construction d’appartements destinés à être loués et élargit l’offre. «La pression sur les prix reste donc élevée, ce qui est avantageux pour les locataires», pronostique l’expert immobilier.

Les taux d’intérêt bas présentent toutefois aussi des avantages pour les primoacquérants: le financement d’un logement en propriété est de nouveau devenu meilleur marché en mars, le taux d’intérêt pour des hypothèques à taux fixe sur dix ans ayant atteint un creux record. «Il est plus attractif d’acheter que de louer pour ceux qui arrivent à satisfaire les critères de financement», déclare Martin Waeber.

Les appartements en copropriété deviennent légèrement plus chers
Les prix proposés pour la propriété par étage font également état d’une légère hausse (+0,4%) en mars. Un mètre carré de surface habitable nette d’un appartement en copropriété typique coûte ainsi environ 7'168 francs. Les maisons individuelles ne subissent en revanche aucune variation de prix. Le prix du mètre carré se situe à environ 6'315 francs comme le mois précédent.

 

Le Swiss Real Estate Offer Index est publié sur les sites Web d’ImmoScout24 et de CIFI SA.

https://www.immoscout24.ch/Public/partner/propertyindex?lng=fr
http://www.iazicifi.ch/fr/produit/swiss-real-estate-offer-index/

Télécharger un communiqué de presse au format:

Télécharger au format PDF Télécharger des images (zip) Imprimer